Serial killers

Plat russe au menu

                                                 


    Dans les années 70 en russie, Alexandre Kravtchenko fut condamné à mort pour tentative de meurtre sur une petite fille de 10 ans qui fut retrouvée poignardée et balancée dans une rivière alors qu'elle n'était pas morte. Le problème est que Kravtchenko n'était pas coupable. Le vrai coupable était surnommé ''Le monstre de Rostov '', il fut condamné à mort quelques années plus tard –prés de 12ans- pour le meurtre de 53 personnes….Dire que ça aurait pu s'arrêter à un !

Il s'appelait Andreï  Romanovitch Chikatilo ;  tueur, violeur, anthropophage, aujourd'hui il est  considéré comme l'un des plus grands tueurs du siècle, aux côtés des Fish ou  Dahmer….

Marié ; sa femme s'est vite rendu compte de l'impuissance de son époux. Il s'est rapidement lassé d'elle, mais le couple a tout de même réussi à concevoir deux enfants. Lors de son service militaire, Chikatilo obligea une femme à avoir un rapport avec lui, il se rendit alors compte que la position de force était la seule situation qui le comblait. Un peu plus tard, il devenait instituteur ; les enfants devaient surement être plus faciles à contrôler que les femmes. Il essaya alors d'abuser de l'un d'eux, mais se fit surprendre et tabasser par les étudiants. Depuis ce jour là, Chikatilo n'a jamais quitté son couteau.

La fillette de 10ans était le premier meurtre de Chikatilo. Par la suite, une autre jeune fille de 17 ans y est passée. Elle subvenait à ses besoins en se prostituant plus ou moins. Voyant que Chikatilo lui arrachait ses vêtements avec violence, elle prit peur et cria, le tueur lui a alors rempli la bouche de terre, pour ensuite l'étrangler lui arracher le téton avec les dents, et danser autour de son cadavre.  

En 1983, Chikatilo avait déjà assassiné 14 personnes, femmes, enfants, garçons et filles. Airant dans les stations de bus à la recherche de nouvelles victimes, il les trainait dans les bois, les torturait, il essayait de les violer quand il le pouvait, puis il leur arrachait, le cœur, les yeux ou le plus souvent, les parties génitales avec les dents ou un couteau. Et après tout ça, il ose affirmer : «  Ce n'était pas par plaisir sexuel mais ça m'apportait la paix de l'âme ».

«Je suis persuadé que je souffre d'une espèce de maladie » clamait-il sans cesse. Tuer est une chose, mais tuer pour dévorer ses victimes en est une autre.

D'après les spécialistes, le cannibalisme est considéré comme la forme suprême de l'agression.  Certaines tribus l'ont intégré à la guerre. Elles remportent ainsi la victoire suprême non seulement en tuant leurs ennemis  mais en dévorant leurs restes. C'est à croire que des tueurs comme Chikatilo ont hérité de cette pulsion cannibale.

Chikatilo a grandi en Russie pendant la guerre. Une période où régnait la famine, la pauvreté…Quand on voyait un homme bien portant se balader dans les rues, on était répugné, parce qu'on savait qu'il se nourrissait de cher humaine. Les cadavres par terre étaient amputés de leurs fesses, car c'était la partie la plus charnue. Une enfance difficile; soit ! Mais je me joins à l'opinion de l'auteur Richard Lourie : « Chikatilo a connu une vie difficile d'après nos critères mais tout à fait banale d'après les critères soviétiques […] Les russes perdirent plus de 27 millions d'hommes pendant la guerre, c'était un lieu de mort, mais c'était commun à tous, pas seulement celui de Chikatilo »  

La police commença à patrouiller dans les stations de bus, lieu où ses victimes furent vues pour la dernière fois. On soupçonna Chikatilo, sans trouver quelque chose d'anormal chez lui. Il fut arrêté deux fois et même emprisonné pour harcèlement et vol…Mais on était bien loin de le coincer pour meurtre. Dès sa sortie, les cadavres continuait à pleuvoir partout où il passait. La police décida de le faire suivre. C'est ainsi qu'il fut arrêté en 1990 pour meurtre cette fois ci, une des victimes ayant été découverte à proximité de l'endroit où il se trouvait.

Chikatilo craqua rapidement, mettant fin à cette histoire tragique. Il écrira  au procureur général russe qu'il était prêt à confesser ses crimes. Il disait se dégouter, et remerciait les enquêteurs de l'avoir arrêté.

« A la fin ça devenait routinier vous savez…C'était un peu ennuyeux, l'étincelle était éteinte, pas comme au bon vieux temps où c'était tout frai pour moi et que j'étais excité .Pas facile d'être excité par tout ça maintenant » disait il froidement.

Chikatilo admit beaucoup de choses, sauf une. Tous les indices prouvaient qu'il mangeait l'utérus de ses victimes féminines, mais pour lui, il en était hors de question… Il racontait qu'il l'avait délicatement enlevé –à tel point qu'on cru que c'était l'œuvre d'un chirurgien- qu'il l'avait mordillé parce qu'il aimait sa texture spongieuse, mais que jamais il en avait mangé. Peut être voulait il garder ce secret pour lui-même afin de conserver un peu de pouvoir sur les autorités…

Andreï Chikatilo fut exécuté d'une balle dans la nuque le 14 février 1994, ses dernières paroles étaient : « Ne bousillez pas ma cervelle, les chinois veulent l'acheter » ….Le pire, c'est que c'était vrai.

                                                                                                                                    Fella ZN


                                      

                              

Retour à l'accueil
Consulter la liste des Tueurs


04/07/2009
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres