Serial killers

Les chiens sont coupables

                                         

''J'ai joué avec le diable et je me suis brûlé. Je ne veux pas voir la même chose vous arriver. Je prie pour que vous fassiez ce que le Saint-Esprit vous dit de faire: être bien disposé à vous détourner du péché pour vous tourner vers Jésus-Christ.''

Ce n'est pourtant pas Saint David qui vous dit ça ; c'est David Berkowitz, probablement plus connu sous le pseudo du 'fils de Sam'. Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parler, Berkowitz était l'homme qui, en faisant sa promenade de santé le soir, tirait à bout portant sur les passants. Mais laissez-moi donc vous conter son histoire :

Il devient David Richard Berkowitz quand Nathan et Pearl  Berkowitz l'adoptent. Il ne supportait pas le fait d'être abandonné par ses vrais parents ; pourtant ceux qu'ils l'ont élevé lui ont donné tout l'amour dont ils disposaient : « Je remercie Dieu pour l'amour de mes parents, mais même leur amour ne pouvait me réprimer. » disait il quelques années plus tard. Berkowitz s'est infligé tout seul une enfance difficile ; il se haïssait, était mal dans sa peau, et préférait s'isoler : « Personne ne sait pourquoi, mais j'avais de la difficulté à m'adapter à la vie, j'étais sauvage et rebelle. Il y avait définitivement un mauvais esprit en moi. Quelquefois, j'agissais bizarrement, cassant des meubles dans  l'appartement de mes parents. Mon père devait me retenir au plancher jusqu'à ce que ces instincts destructeurs me quittent. J'avais une rage explosive en moi. »

 On pourrait expliquer cela par le fait qu'on lui ait raconté que sa mère était morte en le mettant au monde –il découvrit que n'était pas vraie, quelques années plus tard et qu'il avait même une sœur- il aurait développé un sentiment incontrôlé de culpabilité et de rage. Berkowitz lui-même se justifiait presque en racontant son enfance l'air de dire : ''ce n'est pas ma faute, c'est un instinct de tueur que j'ai en moi depuis toujours…'' Personnellement, je n'y crois pas trop. N'allez pas mettre vos enfants à l'asile par ce qu'ils font une crise ; par contre, si après l'adolescence ça continue, là c'est accordé, il y a bien un problème. C'est justement cela le problème : Un tueur en série est un ado boutonneux dans le corps d'un homme, il ne murit pas, il continu à croire que les bêtises qu'il fait ne sont pas bien graves. En quelques sortes, il est conscient de faire une 'bêtise', mais il ne se rend pas compte à quel point c'est grave.

La crise d'adolescence de Berkowitz empira encore quand Pearl Berkowitz mourut d'un concer de sein et Nathan Berkowitz s'est remarié et a quitté New York pour la Floride. Le jeune David se sentait dévasté et chamboulé. Il a alors décidé de rejoindre l'armée, où il passa trois désastreuses années. C'est d'ailleurs là qu'il connu sa seule et unique expérience sexuelle avec une prostituée…Il en a attrapé une maladie vénérienne (Ne riez pas, ça peut arriver à tout le monde).

La veille de Noël 1975, les démons de Berkowitz le poussent dans les rues à la recherche d'une victime. Il avouera avoir planté son couteau dans deux femmes, l'une d'elle n'avait que 15ans. Peu de temps après, sans trompettes ni tambour battant il quitte le Bronx pour New York, Il a commencé à écrire des lettres aux flics prétendant être le fils de Sam.

Berkowitz racontera plus tard, qu'il ne supportait pas les aboiements du chien des propriétaires de son appartement. Il pensait que le chien était possédé et qu'il lui ordonnait de trouver des victimes à tuer dans les rues. Il n'en fallait pas plus pour qu'il s'exécute. Plus tard, ne supportant plus les aboiements, il déménage encore. Par manque de chance, le propriétaire avait un labrador qui…était lui aussi possédé bien sur. Berkowitz le tua, mais s'est rendu compte que le propriétaire –Sam Carr- était lui aussi possédé par le plus puissant des démons, peut être Satan lui-même.

Fort heureusement, le manège cessa enfin quand la police alla frapper à la porte de Berkowitz, un témoin l'ayant vu retirer une contravention de sa voiture et s'en aller ; il correspondait aux descriptions des témoins, avait  des connaissances de l'armés, de plus, la contravention était faite non loin des lieus, et peu de temps avant les meurtres de Bobby Violante et Stacy Moskowitz. Berkowitz se livra sans résistance. Le fils de Sam pouvait rentrer chez lui. Lors de son procès, il a plaidé non coupable, et en a pris pour 365 années de taule.

Vous voulez la suite ?....

En 1979, Berkowitz se confia à  l'agent du FBI Robert Ressler. Il a avoué qu'il avait inventé les histoires du fils de Sam, pour que si on l'attrape un jour, il pourrait plaider la folie. Berkowitz fut jugé saint d'esprit, raté !

Il disait que la vraie raison qui l'a poussé à tuer, était la douleur qu'il éprouvait lors de la mort de sa mère, et les échecs qu'il avait eu avec les femmes. Il s'était rendu compte que c'était excitant pour lui de tuer ces femmes….Je ne suis pas sûre qu'il soit complètement saint d'esprit!     

                                                                                   Fella ZN


                                            


Retour à l'accueil 

Consulter la liste des tueurs




05/08/2009
8 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres