Serial killers

Da Zodiac Code

 

« On va à un concert de Noel » racontait Betty Lou à ses parents, avant de s'isoler avec Arthur Faraday son amoureux et de trouver la mort à 23h30. Que peut-on leur reprocher ? On arrive tous à un âge où on comprend qu'il n'existe aucun grand méchant loup qui viendra nous manger si on ne dors pas, on en déduit parfois que les tueurs au pistolet ne viendront pas perturber une escapade amoureuse…Mais hélas, il arrive des fois que l'envi leur prend de gâcher des moments romantiques; c'est rare, mais ça arrive…

Vers la fin des années 60, le tueur du Zodiac prenait plaisir à assassiner des couples au pistolet, c'est devenu sa marque de fabrique, sa spécialité. Le fait que les couples décident de s'isoler dans la nuit facilitait plutôt la tâche au tueur. Les couples ne voulaient pas être vus, le tueur non plus. Ne nous emballons pas dans les clichés de personne perturbée, tuant les gens parce qu'ils ont ce qu'il n'a pas pu avoir (une amoureuse) ; car le 11 octobre 1969 Paul Stine prit son dernier client pour le conduire à destination du coin des rues Washingtion et Maple. Stine fut retrouvé dans son taxi, une balle dans la tête. Le tueur lui, est parti sans payer, des jeunes l'ont aperçu et un portrait robot fut envoyé à tous les commissariats. A partir de là, le tueur fut impliqué dans une autre agression. Une femme le reconnu sur un portrait robot, elle raconta que l'homme la suivait avec sa voiture en lui faisant des appels de far alors qu'elle roulait avec son bébé à bord. Arrivé à son niveau, l'homme lui signala que sa roue vacillait et proposa de la resserrer, mais il fit évidement le contraire. La roue se détacha après quelques mètres et en parfait gentleman, mister  « à vôtre service » proposa de raccompagner la dame à une station service. Mais l'homme ne s'arrêta pas à la première, ni à la deuxième station. Alarmée, la femme profita d'un feu rouge pour ouvrir la portière et s'enfuir. Et le bébé dans tout ça ? Si quelqu'un a des nouvelles du bébé, qu'il nous poste un commentaire s'il vous plait.

Tel un fantôme, le tueur était par tout, on le voyait ici ou là, il aurait pu être le tueur de ce crime, ou d'un autre, ressembler à ce portrait robot ou à celui là…On croirait presque à une légende inexistante…presque. Car le tueur était bel et bien là, et il entendait bien le faire savoir.

Il lui fallait se faire connaitre du grand public, quoi de mieux que les journaux pour cela. Il commence par envoyer des lettres à trois journaux différents. Il y revendiquait son premier double meurtre pour attirer l'attention, et proposait un casse tête, une sorte de cryptogramme qu'il a partagé sur les trois lettres et dont la solution dévoilerai son nom.  Pour être sûr de se faire entendre, le tueur exigea d'être publié en première page menaçant à défaut de se livrer à 12 meurtres le week-end suivant. Un des journaux a finalement publié la lettre…mais en page 4.

Le tueur comprit que ça sera plus compliqué de se faire entendre. Il renvoya alors une autre lettre au même journal qui l'a publié, se faisant appelé pour la première fois : 'Zodiaque'. Il commençait alors à donner des détails concernant les meurtres, et même jusqu'à accompagner des preuves, comme un morceau de la chemise du taxieur. Une chose est sure, le tueur ne se contentait pas de tuer, il voulait qu'on parle de lui. La question est toute simple : Pourquoi ?

Seize lettres, quatre cryptogrammes et une signature particulière –celle du viseur d'un fusil de précision, arme qu'il utilisait pour ses meurtres-, plus un « nom de scène » qu'il s'est attribué, le tueur du Zodiaque avait l'air de vouloir rentrer dans l'histoire. Tel un Hitler, sa moustache, son drapeau et ses mimiques, le tueur voulait qu'on se souvienne de lui, il a construit un personnage inconnu et connu à la fois par des points particuliers. Il voulait rester dans l'histoire  en exigeant qu'un film lui soit dédié. Alors tous ces meurtres seraient juste une excuse pour faire parler de lui ? Le tueur du zodiaque serait juste un homme qui n'avait rien de mieux à faire qu'à jouer à « m'as-tu vu ? » ?  

Il semblerait qu'a un moment donné, le meurtre ne suffit plus pour satisfaire un tueur, il veut qu'on le reconnaisse, qu'on sache de quoi est-il capable, sans qu'on sache forcément qui est il. Albert Fish prenait plaisir à décrire ses meurtres aux familles des victimes, BTK faisait renifler une carotte à la police à travers ses lettres, Jack l'éventreur a aussi écrit à la police… Pratiquement tous les tueurs sont fiers de ce qu'ils ont fait. Ils cherchent de la reconnaissance, ils se sentiraient plus puissants en attirant l'attention et en voyant qu'ils ont le pouvoir d'effrayer le public.

Celui qu'on appellera le tueur du Zodiaque a su se faufiler à travers les mailles du filet. On doit lui reconnaitre une chose, c'est qu'il a touché à son but. Aujourd'hui il reste l'un des tueurs les plus énigmatiques en criminologie, des films de lui ont été tournés, il a fait couler beaucoup d'encre, et avec tout ça, l'image de son visage reste toujours floutée.

 

                                                                                                          Fella ZN

Plus d'infos sur les suspects

Retour à l'accueil

Consulter la liste des Tueurs




23/10/2009
6 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres